Le patrimoine, c’est plus que de l’argent …

(Denise Kenyon-Rouvine – Board Member MJ&Cie – « There’s more to wealth than money » – Article originalement publié dans The European Financial Review – octobre 2019)

Rappel de quelques grands principes qui prévalent généralement dans les dynasties les plus pérennes :

Une part importante de la richesse mondiale est gérée, discrètement, par les Family Offices. Leur rôle principal est en effet la gestion des grands patrimoines familiaux.

Les familles entrepreneuriales les plus pérennes considèrent l’investissement comme faisant partie d’une organisation plus large. Ils savent, en effet, que la richesse est volatile ; difficile à créer, facile à perdre. Ils considèrent la richesse comme un sous-produit des efforts de la famille et cherchent à maintenir un esprit d’entreprise et des valeurs fortes. Les dirigeants gèrent dans une perspective de long terme, souvent avec un sens aigu des responsabilités sociales et environnementales.

Des études sur des dynasties à succès montrent qu’elles accordent une attention égale à trois dimensions du capital :

Capital humain – Il comprend à la fois les membres de la famille et les employés de longue date ; il s’attache à l’éducation sur le long terme et au maintien de l’engagement, du sens moral et des valeurs familiales. La responsabilité du capital humain repose sur le Conseil de famille.

Capital financier – Investissements, biens et liquidités. La responsabilité incombe au Family Office.

Capital social – Initiatives communautaires et philanthropiques ; une grande partie de la responsabilité incombe à la fondation familiale, bien que de nombreuses entreprises intègrent désormais la responsabilité sociale et environnementale au cœur de leurs activités commerciales.

Contre-intuitivement, les familles qui ne se concentrent pas uniquement sur l’investissement ont tendance à mieux réussir, car leurs activités sont soutenues par une famille fonctionnelle et un ensemble clair de principes.

Une décision importante, préalable à la création d’un family office, est de savoir si les membres de la famille décident d’investir ensemble ou séparément. Il y a des avantages à investir ensemble : plus d’opportunités d’investissement, économies d’échelle, etc., et cette décision doit être clairement prise avant de décider du type de family office à mettre en place.

Même si les membres de la famille ne sont pas actifs dans la gestion du Family Office, ils peuvent avoir un rôle au niveau de l’administration : articulation entre famille et entreprise, principes auxquels ils doivent adhérer, appétit pour le risque, etc. Le family office rédigera également une charte décrivant la structure de gouvernance, les valeurs et les principes de la famille.