From Paris, with love

2020, année de crise ? Force est de constater que certains s’en sont mieux sortis que d’autres. Et pour une fois, il ne s’agit pas des GAFA mais des KOHL ! 

L’heure est arrivée pour une nouvelle variété de success stories, aussi françaises que leurs produits sont internationaux : les milliardaires du luxe. Que les propriétaires de géants comme Kering, l’Oréal, Hermès, ou encore LVMH (KOHL donc) occupent le haut du classement des plus grandes fortunes françaises n’est pas nouveau. Mais qu’ils résistent à la comparaison internationale l’est. Pour la première fois dans l’histoire de l’Hexagone, le classement Forbes compte deux français parmi les dix personnes les plus riches de la planète : Bernard Arnault, PDG de LVMH et deuxième plus grande fortune mondiale, et Françoise Bettencourt Meyers, héritière de l’Oréal et femme la plus riche du monde. Avec François Pinault (Kering) et les frères Wertheimer (Chanel), les cinq français les plus riches du monde sont tous des géants du luxe. Preuve s’il en fallait que ce secteur, grâce notamment à son marché asiatique, n’a rien à envier à la tech. 

D’autant que les valorisations boursières des KOHL connaissent une véritable explosion, de 30 à 65 fois supérieures à leurs bénéfices attendus. Avec un marché du luxe encore en phase d’expansion et détenu à plus de 25% par les groupes français, l’avenir de ces derniers semble décidément bien rose. 

Chiffre lié : 710 milliards d’euros de capitalisation boursière combinée des KOHL