Alerte générosité

Le syndicat professionnel des associations et fondations faisant appel public à la générosité – France Générosités – alerte sur une baisse des dons effectués par les Français en 2018.

Le syndicat constate qu’entre 2017 et 2018, le montant des dons reçus par les œuvres caritatives a baissé en moyenne de –4,2%, contrastant avec une progression constante des dons entre 2013 et 2017 de + 9%.

D’après le syndicat, trois facteurs expliquent cette décollecte :

  • La transformation de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).
    D’après le dernier baromètre, le montant des dons reçus dans le cadre des dons IFI 2018 a baissé de 54% par rapport aux dons ISF de 2017.
  • La hausse de la CSG pour les retraités.
    Les associations précisent avoir reçu de très nombreux courriers de donateurs retraités indiquant être dans l’obligation de suspendre leurs dons cette année pour des raisons financières.
  • L’arrivée du prélèvement à la source.
    L’arrivée du prélèvement à la source en janvier 2019 a rajouté de la complexité. Couplé à la hausse de la CSG pour les retraités, cet élément fut une source d’inquiétude notamment pour les contribuables les plus modestes.

Le syndicat tient tout de même à saluer la fidélité des donateurs. En effet, si le montant des dons reçu a baissé, le nombre de dons s’est maintenu. Il faut souligner que 94% des dons proviennent de donateurs fidèles.

Si, comme on peut le souhaiter, le moteur de la générosité n’est pas seulement fiscal, cette réforme pourrait bien fournir une occasion pour les organismes sans but lucratif de se positionner sur l’efficacité, la pertinence et l’impact de leurs actions plutôt que sur la seule « carotte » fiscale…

Une fois n’est pas coutume, le secteur du non-profit pourrait s’inspirer des bonnes pratiques de celui de l’investissement !