Brexit : aimanter la matière … grise

Le Gouvernement britannique a dévoilé le nouveau système d’immigration à points qui sera utilisé par le Royaume-Uni post-Brexit, privilégiant les brillants cerveaux au détriment des travailleurs peu qualifiés. Les points seront, en effet, attribués selon les compétences, les qualifications et les niveaux de salaires.

 

Le système traitera les citoyens européens et les autres de manière égale. Il devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2021, une fois que la liberté de circulation avec l’Union Européenne aura cessé. Les visas ne seront plus accordés qu’à ceux qui auront obtenu suffisamment de points, afin de donner la priorité aux meilleurs talents (scientifiques, ingénieurs, universitaires…). Outre des compétences spécifiques, Il faudra également parler anglais et avoir déjà une proposition d’emploi avec un salaire minimum annuel de GBP 25.600. Le niveau de diplôme requis a toutefois été abaissé d’une licence à l’équivalent du baccalauréat, pour permettre une plus grande flexibilité.

 

Enfin, les autorités doivent annoncer une « Global Talent Route » qui permettra à des scientifiques de renommée mondiale, des chercheurs réputés et des mathématiciens de haut rang d’immigrer au Royaume-Uni sans avoir reçu d’offre d’emploi. La matière grise est définitivement l’or noir du millénaire !