Chère expatriation

Comme chaque année, le cabinet Mercer a comparé le coût de plus de 200 produits et services de la vie courante (transport, alimentation, carburant…) et celui du logement dans un peu plus de 200 villes situées sur les cinq continents.

À Hong Kong, le coût de la vie paraît exorbitant vu de Paris. Il faut compter €7 859 pour louer un logement de deux chambres non meublé de 80 à 120 m². Le litre de lait y est vendu €3,19, celui d’eau minérale plate €1,57 et un expresso… €6,79 ! Au-delà de son marché immobilier difficile, la métropole subit les effets de change. Sa monnaie est indexée sur le dollar américain, qui s’est apprécié cette année face aux autres devises. Cette situation a inéluctablement augmenté le coût de la vie sur place.

Globalement, l’Asie reste la destination la plus coûteuse pour les expatriés. Huit des dix villes les plus chères au monde y sont situées. En plus de Hong Kong, Tokyo et Singapour, figurent ainsi Séoul (4eme), Shanghai (6eme), Achgabat (7eme), Pékin (8eme) et Shenzhen (10eme). Ceux qui souhaitent se rendre en Asie et dépenser un peu moins devront privilégier Bichkek au Kirghizistan ou Tachkent, en Ouzbékistan. Les deux villes sont au pied du classement. La dépréciation de la monnaie locale face au dollar fait également de Melbourne et Perth des bons plans. Ces dernières dégringolent de plus de 20 places pour se retrouver 79eme et 87eme du classement.

Le dollar fort renchérit en revanche le coût de la vie dans les métropoles nord-américaines. New York grimpe ainsi de la 13eme à la 9eme place et intègre le top 10. San Francisco (16eme) et Los Angeles (18ème) gagnent respectivement douze et dix-sept places et s’installent dans le top 20.

L’Europe, exception faite de Zurich qui figure à la 5eme place, profite pleinement de cette appréciation du billet vert. Paris, qui obtient la 47eme place, devient plus attractive pour les expatriés qu’il y a un an où elle était 34eme. Il faudra tout de même compter sur un loyer de €2 600 pour le trois pièces non meublé, mais seulement €0,39 pour le litre d’eau minérale. Londres perd plus modestement quatre places et se situe à la 23eme position.

Au Moyen-Orient, ce sont les villes de Tel Aviv (15eme), Dubaï (2eme) et Abu Dhabi (33eme) qui sont parmi les plus coûteuses.

L’Afrique est également une destination très coûteuse pour les expatriés. N’Djamena, capitale du Tchad, figure ainsi à la 11eme place des villes les plus chères au monde.

Ce classement, qui diffère de celui des villes les plus chères au monde (en rapport pouvoir d’achat/coût de la vie), peut s’expliquer par le fait qu’il porte sur le coût de la vie pour les expatriés et non pour les employés locaux. L’étude a relevé les prix dans les magasins où se rendent ces derniers. Certaines denrées sont rares, en raison notamment du fait qu’elles sont importées pour cette petite partie de la population. Donc les prix en sont fortement augmentés. Même chose pour les logements étudiés selon des standards qui correspondent aux attentes des expatriés. C’est ce qui explique que N’Djamena se retrouve devant Genève ou que Luanda, en Angola, ait longtemps été dans le top 10 du classement !