1er trimestre 2014

RETOUR

février 2014

AFFO (Association Française du Family Office)

Sous l’impulsion de son président, Jean-Marie Paluel-Marmont, l’AFFO (dont François Mollat du Jourdin est Secrétaire Général) poursuit sa dynamique de structuration du métier.

Les rencontres annuelles du 9 décembre 2013 ont permis de lancer la 1ère édition du «Prix de l’AFFO», destiné aux étudiants des Masters spécialisés en gestion de patrimoine. Le 1er prix a été décerné à des étudiants de l’Ecole des Mines – Sylvain Gariel et Gauthier Lherbier – pour leur mémoire « Les Entreprises Patrimoniales : sortons de l’inquiétant embarras français » et le 2ème prix à Benoît Séguret – Kedge Business School – pour son mémoire : «Impatriés – Expatriés : les barrières à la mobilité patrimoniale des personnes physiques en Europe ».

Ces rencontres ont également été l’occasion de présenter le Livre blanc sur la Formation. Celui sur la Gouvernance devrait suivre avant l’été (pour mémoire, un LB sur la philanthropie a été publié en 2012).

Les matinées thématiques mensuelles se poursuivent également. Elles offrent aux membres l’opportunité d’échanger avec des experts de haut niveau sur des thèmes aussi divers que : philanthropie (mars), fiscalité (février), risques & gestion des crises liées à l’utilisation des réseaux sociaux par les familles (janvier).

Enfin, la conférence de presse annuelle a permis de faire un bilan des avancées 2013 et des perspectives 2014.

Philanthropie familiale à la française

La philanthropie familiale connaît un essor considérable. Elle était au cœur des deuxièmes « Rencontres internationales des philanthropes », organisées par Le Monde et la Fondation de France, comme de la dernière matinée thématique de l’AFFO.

La philanthropie a un rôle à jouer en France et les familles l’assument désormais pleinement, notamment via leurs fondations. On estime entre 250 et 300 le nombre de fondations ou de fonds de dotation à caractère familial en France (sur 3 220 et hors fondations abritées par l’Institut de France dont le chiffre est inconnu). Leurs motivations sont diverses et intimes, étroitement liées à leur histoire, aux relations entre les membres de la famille, et aussi à leur rapport à l’argent, l’aspect religieux peut parfois jouer un rôle important mais également la volonté de rendre au pays ce qu’il a contribué à créer.
Ces initiatives sont souvent perçues par les familles comme un moyen de participer à une aventure commune, non seulement entre les membres d’une même famille, mais aussi entre plusieurs familles philanthropes. Tiraillés entre le souhait de rester discrets et la volonté de mettre en lumière leurs projets, les philanthropes français sortent peu à peu de l’ombre. Certains n’hésitent pas à se fédérer en créant des associations dont l’objectif est d’échanger, de partager les expériences, de réaliser des cofinancements et de promouvoir collectivement la « philanthropie à la française ».

Innovation : le bronze pour la France !

La France n’est pas en panne d’innovation ! Dans son classement annuel «Top 100 Global Innovators», Thomson Reuters place l’Hexagone à la troisième marche du podium des pays les plus innovants au monde, derrière les USA et le Japon.

Ce classement englobe à la fois les entreprises et les centres de recherche qui développent une politique de brevet dynamique. Quatre critères sont pris en compte : le nombre de brevet déposés, le taux de succès de ces derniers, c’est-à-dire la différence entre les brevets déposés et ceux qui sont effectivement validés, la portée internationale de ces brevets et enfin leur influence, soit le nombre de fois où ils sont cités par d’autres sociétés lors de leur processus d’innovation.

Hedge funds : grand cru

(Source : Ph. Debatty, Fuchs & Associés Finance S.A.)

Les hedge funds, dans leur ensemble, ont connu en 2013 leur meilleure année depuis 3 ans, aidés par des marchés porteurs. Les résultats sont bons pour la plupart des stratégies (hors CTA et Short Selling). Portés à la fois par des flux de capitaux positifs et les plus-values, les actifs sous gestion ont augmenté, autour de $2 600Mrd, hors fonds de (hedge) fonds (pour lesquels il semble que les encours gérés aient poursuivi leur baisse, entamée en 2008).

L’assurance vie alignée sur la MIF

Le Parlement européen a adopté la révision de la directive IMD, relative à l’intermédiation en assurance et s’est engagé à l’aligner sur la directive MIF II. Les compagnies d’assurance et les intermédiaires se verront ainsi appliquer les nouvelles obligations à partir de 2017. Le texte prévoit une divulgation des coûts et des services rendus de manière agrégée et plus détaillée, à la demande du client. Les professionnels devront, par ailleurs, évaluer le caractère approprié ou adéquat du contrat au profil du client. De nombreux actes délégués devraient enfin préciser ces nouvelles mesures, en tenant compte du type de client (professionnel ou particulier).

Match Yuan – Franc Suisse

Le Yuan, qui s’est fortement apprécié en 2013 face au dollar, a détrôné le Franc Suisse en janvier pour devenir la septième monnaie la plus employée dans le monde comme moyen de paiement, précédée par le Dollar Américain, l’Euro, la Livre Sterling, le Yen, le Dollar Canadien et le Dollar Australien.

Les paiements en Yuan restent très concentrés à Hong Kong. Pékin veut faire du Yuan une monnaie de réserve internationale en accélérant la réforme du marché intérieur et en instaurant des programmes pilotes pour libéraliser sa monnaie.

Tourisme chinois

97 millions de touristes chinois ont voyagé à l’étranger l’an dernier, un chiffre record pour une clientèle qui se confirme comme la plus dépensière du monde. Il s’agit d’un bond de 14 millions par rapport à 2012, et la tendance devrait se poursuivre étant donné les perspectives de forte expansion de la classe moyenne de la deuxième économie de la planète.

Paris – Genève

Historiquement présent au-delà des frontières, en particulier par son réseau européen ENFO, fort de savoir-faire uniques pour les patrimoines français et internationaux, MJ & Cie a renforcé sa capacité opérationnelle grâce au développement de MJ & Cie (Suisse) SA. Cette société sœur genevoise est installée au cœur des meilleures expertises de gestion de fortune que rassemble, comme aucune autre, cette place. Elle apporte un relais international aux clients français et offre un véritable « hub » européen aux grandes fortunes de tous les continents, pour lesquelles Genève est souvent une base importante.

Actionnaires et engagement

Aux côtés de participants prestigieux, MJ&Cie s’est engagée au sein de l’Observatoire des Actionnaires d’Avenir, dans une réflexion sur le rôle et la place des actionnaires dans le développement de l’économie et aux côtés des entreprises. Les conclusions d’une enquête réalisée auprès de plus de 1 000 personnes, et en particulier le calcul d’un «Indice d’Engagement des Actionnaires», seront publiées début avril.

Engagement et responsabilité

En 2013, MJ & Cie a soutenu l’action du Père Pedro à Madagascar. Fondateur de l’association AKAMSOA, le Père Pedro, avec la création de ses 17 villages, contribue depuis 40 ans à la réinsertion économique et sociale des familles les plus pauvres de Madagascar et a permis la scolarisation de près de 15 000 enfants. MJ & Cie a également soutenu les « Maisons heureuses » de H. Cohen Solal, dont l’initiative permet, depuis 1980, d’accueillir les enfants et adolescents en difficulté, sans distinction de religion ou de nationalité.
MJ & Cie affirme ainsi sa volonté de s’inscrire dans une démarche responsable et citoyenne.

Responsabilité et qualité

Soucieux de renforcer les meilleures pratiques des métiers du conseil aux clients privés, François Mollat du Jourdin anime un groupe de travail au sein de la Chambre Nationale des Conseils en Investissements Financiers (CNCIF, dont F. Mollat du Jourdin est administrateur), visant à définir pratiques et ressources nécessaires à l’accompagnement d’une clientèle fortunée, dans le respect des obligations exigées par le statut règlementé du CIF.

Qualité et partage

Afin de renforcer la connaissance et la reconnaissance du métier, et favoriser le développement des expertises du family office, de la philanthropie et de la gestion privée, François Mollat du Jourdin enseigne, au cours de cette année scolaire, dans les masters spécialisés « Wealth Management » de l’ESCP Europe (Paris – Londres) et Kedge Business School (Bordeaux – Marseille – Paris).

Il intervient par ailleurs de façon régulière auprès de professionnels d’horizons variés : Chartered Financial Analysts, CAIA, Dauphine Alumni, ou encore à l’occasion de conférences professionnelles.

Partage et médias

(Interviews et citations MJ & Cie / F. Mollat du Jourdin – disponibles sur www.mj-et-cie.com)

Les Echos – « Les prêts familiaux »
eFinancialCareers – « Le family office : un métier en plein développement »

Les « à cotés » de MJ & Cie

Lectures – Pour sortir des sentiers battus :

  • « En cherchant Majorana » (E. Klein), l’incarnation de la contradiction la plus radicale a tout ce qui est ordinairement considéré comme ordinaire,
  • « Neurobiologie, Talmud et subjectivité » (L. Naccache), ou comment sortir du cadre et comprendre….que le cadre n’existe pas.

Cinéma – « Le festival des à-côtés »
Artisanale, insolite, expérimentale, singulière, cette initiative donne un tremplin à des créations inattendues. Appel à film en cours – Candidats n’hésitez pas ! http://www.festivaldesacotes.com